Le bois Baltard

150323_pavillon-baltard77

Historique   Plan   Photos

Le conseil de quartier   Rencontres de quartier


Actualités

10/02/17 – Avancement du chantier Nogent-Baltard

Le chantier du futur pôle Nogent-Baltard avance, un convoi exceptionnel a récemment apporté les structures métalliques géantes qui serviront à la construction des immeubles.

Voir la galerie photo…


Historique

Le territoire qui correspond au quartier du Bois-Baltard a une longue histoire qui se confond avec celle du bois de Vincennes auquel il a longtemps appartenu.

Au Moyen Age, Paris est la capitale d’un royaume restreint, siège parmi d’autres d’une royauté itinérante. Le bois de Vincennes appartient alors partiellement à de grandes abbayes parisiennes. C’est un espace ouvert, entouré d’un réseau de paroisses, dont celle de Nogent-sur-Marne.

Au XIIe siècle, le centrage de la monarchie amène un changement d’affectation du bois de Vincennes qui devient un lieu de chasse royale avec en conséquence sa clôture, l’introduction d’animaux, la création de garennes et la modification de l’environnement. L’actuel quartier du Bois-Baltard est alors partiellement inclus dans le bois de Vincennes (les actuelles avenue de Joinville et rue de Fontenay marquent les limites de l’enceinte).

A la fin du XIVe siècle, Charles V agrandi le bois de Vincennes en direction de la Marne. Il ajoute à ses résidences le manoir de Beauté – situé à l’est du château de Vincennes – apte à la défense de la capitale et propice à la détente et au recueillement. Ce manoir et le parc qui l’entoure deviennent un clos distinct du bois de Vincennes (bois de Beauté). Les Nogentais subissent alors de nouvelles contraintes causées par cette proximité royale : corvées, réquisitions… mais en échange sont exemptés de l’imposition de la taille. Le Bois-Baltard est alors presque intégralement intégré au bois de Vincennes ou au bois de Beauté.

160801_bois vincennes15La Révolution française permet brièvement l’utilisation du bois par les habitants des alentours avant le retour à l’ordre, confirmé à la Restauration. Le bois redevient lieu de chasse royale.
Au XIXe siècle, la Révolution industrielle amène le développement des moyens de transport et provoque des changements majeurs pour le quartier. L’ouverture d’une gare à Nogent sur la ligne « Paris-Bastille » (1859) permet aux Parisiens un accès facile à la banlieue. Le manoir de Beauté – en ruine – est alors détruit de façon à permettre la construction d’un dépôt des locomotives. Dans les années 1970, ce dépôt disparaît à son tour au profit de l’installation du pavillon Baltard.

Parallèlement, Napoléon III prend la décision de transformer le bois de Vincennes et celui de Beauté en un vaste espace de promenade et de loisirs pour le peuple de l’Est parisien en 1860. Le mur d’enceinte est arasé. Le quartier Bois-Baltard réintègre alors Nogent.

Pour financer en partie l’opération, une zone de 120 hectares sur la périphérie est retranchée du bois de Vincennes. Son lotissement à Nogent marque l’ouest du quartier Bois-Baltard dont les règles d’urbanisme sont contraintes.
(Vincent Villette – 2014)


Plan

Voir le quartier sur le plan de la ville…


Le conseil de quartier

Mis en place depuis fin 2014, le conseil de quartier est une réunion d’information, présidée par le maire-adjoint du quartier et ouverte à tous les habitants qui souhaitent être informés de l’actualité des projets et grands enjeux de développement du quartier. Véritables instances consultatives, le conseil représente un maillon essentiel de la démocratie participative. Il est la traduction d’un rapprochement des habitants avec leurs élus il émet des avis et des propositions qui sont ensuite soumis au conseil municipal.

Le conseil de quartier est libre de déterminer la fréquence de ses réunions. Il doit néanmoins se réunir au minimum 4 fois par an. Pour aider les conseils de quartier à organiser leurs travaux, le conseiller délégué au maire propose des sujets issus des réflexions et actions initiées par le Conseil municipal.

Les procès-verbaux des conseils de quartier sont transmis au maire. Les membres de ces assemblées sont libres de mettre en place des commissions thématiques pour mener des travaux approfondis et peuvent faire appel à des intervenants extérieurs et faire des propositions auprès du Conseil municipal.

Vous pouvez télécharger le règlement intérieur 2015 et la charte des conseils de quartier. (PDF)

Qui contacter ?

Rencontres de quartier

Pour tout savoir sur les rencontres de quartier…