Les Viselets

Historique   Plan   Photos

Le conseil de quartier   Rencontres de quartier


Historique

Les racines rurales d’un quartier résidentiel
Le quartier des Viselets a une histoire singulière qui se distingue de celle de ses deux voisins Le Bois-Baltard et Plaisance-Mairie. En effet, les Viselets échappent à l’influence de la zone retranchée du bois de Vincennes et de la zone de servitude militaire du fort de Nogent qui ont conditionnées le développement de Bois-Baltard et Plaisance Mairie.

Jusqu’à l’ouverture de la gare de Nogent sur la ligne de la Bastille en 1859, le quartier des Viselets est exclusivement rural. Il est fait d’une micro propriété foncière : de petites parcelles de terre de 30 à 200 m² rarement beaucoup plus à quelques exceptions près. Ces parcelles sont possédées par des paysans nogentais, modestes. La vigne, le blé sont les deux cultures dominantes. Le cadastre napoléonien nous révèle aussi la culture de l’osier et de quelques arbres fruitiers.

L’histoire rurale des Viselets cesse brutalement. Avec l’ouverture de la gare de Nogent, les parcelles de terre changent d’usage. Les paysans les vendent au profit de Parisiens désireux de bâtir de petites maisons. Mais le parcellaire de l’Ancien Régime reste intact. Seule la rue de l’Amiral Courbet est percée en 1892 pour permettre une meilleure circulation. De même, les chemins vicinaux sont élargis.
Le quartier des Viselets est aussi marqué par la mémoire de la Guerre de 1870. Bien des toponymes de ce quartier sont en effet donnés en référence à cette guerre : rue de Châteaudun, Saint-Quentin, Bapaume, général Faidherbe… Ils remplacent alors les noms de lieux ruraux.

Le terme de Viselets dont l’orthographe varie (Vizelets) est fixé au début du XIXe siècle par le cadastre napoléonien qui reprend une appellation d’Ancien Régime. Il désignerait un chevalet.
(Vincent Villette-2014)


Plan

Voir le quartier sur le plan de la ville…


Le conseil de quartier

Mis en place depuis fin 2014, le conseil de quartier est une réunion d’information, présidée par le maire-adjoint du quartier et ouverte à tous les habitants qui souhaitent être informés de l’actualité des projets et grands enjeux de développement du quartier. Véritables instances consultatives, le conseil représente un maillon essentiel de la démocratie participative. Il est la traduction d’un rapprochement des habitants avec leurs élus il émet des avis et des propositions qui sont ensuite soumis au conseil municipal.

Le conseil de quartier est libre de déterminer la fréquence de ses réunions. Il doit néanmoins se réunir au minimum 4 fois par an. Pour aider les conseils de quartier à organiser leurs travaux, le conseiller délégué au maire propose des sujets issus des réflexions et actions initiées par le Conseil municipal.
Les procès-verbaux des conseils de quartier sont transmis au maire. Les membres de ces assemblées sont libres de mettre en place des commissions thématiques pour mener des travaux approfondis et peuvent faire appel à des intervenants extérieurs et faire des propositions auprès du Conseil municipal.

Vous pouvez télécharger le règlement intérieur 2015 et la charte des conseils de quartier. (PDF)

Qui contacter ?

Rencontres de quartier

Tout savoir sur les rencontres de quartier…