La biodiversité

canard

La sauvegarde de la nature comme cheval de bataille. C’est le message récurrent de la Ville, notamment par ses actions dans les écoles avec les écogestes, axés en 2016 sur la biodiversité.

Son engagement pour la préservation de la biodiversité se traduit déjà par :

  • La valorisation de 9,5 hectares d’espaces verts accessibles au public.
  • Les visites guidées du sentier pédagogique de l’île des loups
  • La préservation du patrimoine arboré avec 145 espèces différentes et 10 arbres remarquables recensés sur la ville ; la plantation d’arbres en fonction de la nature du sol et utilisation d’essences locales dans les parcs.
  • La mise en place de prairies fleuries au square Dagobert et sur le talus rue Jean Monnet.
  • L’aide à la mise en place d’un jardin pédagogique dans la maternelle Val de Beauté.
  • L’installation de trois hôtels à insectes au jardin pédagogique Chéron, au square Dagobert et au parc Watteau, ainsi que de trois refuges LPO (école maternelle Val de Beauté, 36 bd Gallieni et jardin Legendre Chéron), d’un rucher au Pavillon Trudelle avec l’association Bien Vivre à Nogent et des actions de sensibilisation.
  • La limitation de l’usage des produits phytosanitaires.
  • L’incitation à la végétalisation des toitures terrasses dans le Plan local d’urbanisme (PLU).
  • La distribution à la population de plantes annuelles en octobre et de bulbes en juin par le service des espaces verts.

La Ville projette notamment :

  • Poursuivre le réaménagement des berges de la Marne.
  • Augmenter le nombre de prairies fleuries.
  • Créer des jardins pédagogiques dans des espaces verts publics
  • Installer de nouveaux refuges LPO.
Conseils pour jardiner sans gaspiller d’eau

Lors de vos plantations, faites des cuvettes autour des jeunes troncs des arbres pour retenir l’eau. La première année, pour favoriser l’enracinement de ces végétaux, arrosez copieusement en évitant les jets trop puissants qui tassent et durcissent la terre.

En période de sécheresse et quelle que soit la nature des végétaux, arrosez tôt le matin ou tard dans la journée.

Il vaut mieux arroser un sol copieusement et moins souvent que légèrement et souvent. L’eau de pluie est bien évidemment la plus recommandée. Un vaporisateur permet de mieux viser et d’économiser l’eau. Préférez cette solution et évitez les tuyaux d’arrosage, dont le débit est difficile à contrôler.

RTEmagicC_panneau-paillage..pdfLe système du goutte à goutte basse pression est l’investissement rentable par excellence. Il permet de n’arroser que le pied des plantes avec un minimum de déperdition et ne délivre que la quantité d’eau nécessaire à chaque plante. De plus il évite une corvée quotidienne les soirs d’été. Dernière recommandation, branchez-le à vos cuves de récupération d’eau, vous en serez doublement gagnant.

Si vous avez un aquarium, récupérez l’eau et n’hésitez pas à arroser vos plantes. Gardez l’eau de pluie dans un baril est aussi un bon moyen de faire des économies. Veillez toutefois à ce que l’eau soit bien fraîche, vos plantes vous en seront d’autant plus reconnaissantes !

Sachez enfin qu’un peu de paille placée autour de la plante aide cette dernière à retenir l’eau et la rosée du matin plus longtemps.

Tout savoir sur le paillage (pdf)