1. Accueil
  2. /
  3. Cadre de Vie
  4. /
  5. Cœur de Nogent

Cœur de Nogent

Publié le 7 février 2019

Mise au point sur le projet d’aménagement et sur les consultations à venir des Nogentais

Lors du conseil municipal 31 janvier 2019, le premier rapport soumis au vote des conseillers municipaux portait sur « l’approbation du protocole de gouvernance et de conduite de l’opération d’aménagement Cœur de Nogent ». Un projet de protocole, à passer entre la Ville de Nogent-sur-Marne, l’établissement public Grand Paris aménagement (GPA) et le Territoire ParisEstMarneBois. Il concerne principalement l’accord de la Ville à travailler avec le Territoire qui a, depuis le 1er janvier 2019, pris la compétence aménagement -qui était exercée jusqu’à présent par la Ville- et GPA, dans un partenariat détaillé dans le document soumis au vote (Protocole à télécharger – pdf Ko).

Dans ce protocole partenarial, il est précisé que les parties s’engagent, après études, à valider dans un délai de trois mois un calendrier opérationnel précis qui sera la base des appels à candidatures à venir.

Il est notamment énoncé (en page 15) qu’à l’issue des études, les parties se réuniront afin de décider de poursuivre, de différer ou d’abandonner l’opération d’aménagement.

Il est également spécifié que « chaque partie pourra décider d’abandonner la réalisation de l’opération d’aménagement, sans indemnité de quelque nature que ce soit, chaque partie supportant les frais qu’elle a engagés dans le cadre de l’exécution du présent protocole ».

Ce rapport a été adopté par 30 voix pour (Ensemble, aimons notre ville), 4 abstentions (Un nouvel élan pour Nogent / L’alternative pour Nogent), 4 voix contre (L’alternative pour Nogent / Progrès et solidarité pour Nogent-ensemble à gauche).

Le maire, qui rapportait cette délibération, après avoir fait un point sur ce qui l’a conduit avec la Municipalité à choisir finalement un partenariat avec GPA, a souhaité préciser à plusieurs conseillers municipaux de l’opposition qu’il n’acceptait pas leurs exigences relatives à la mise en débat public de ce dossier avant la phase incontournable des études. Les débats interviendront ultérieurement.

Il explique : « ce dossier, après avoir été pris en compte par l’ancienne communauté d’agglomération, a subi les effets perturbants de la loi NOTRe qui a retiré à la structure intercommunale la compétence alimentaire. La Ville a donc repris ce dossier. D’où l’effet retard d’une telle procédure qui nécessitait une remise à plat, notamment du mode de financement. »

En revanche, l’ensemble de la communication concernant ce projet de réaménagement reste d’actualité. Depuis près de 8 ans, de nombreux moyens d’information et d’enquête ont été mis en œuvre : réunion publique en 2014 qui a rassemblé près de 200 personnes, articles dans le magazine et sur le site, recueil des avis des Nogentais au travers de questionnaires, réalisation de deux enquêtes auprès des Nogentais clients du marché… Sans oublier la réalisation de plusieurs études, financées par la Caisse des dépôts, destinées à poser les bases au plan technique de cette opération stratégique, à la fois en matière de commerces, de centre-ville et d’aménagement.

Le maire insiste : « Concernant cette demande incongrue qui sollicite un avis avant d’avoir un nouveau projet à soumettre, je précise que ce projet stratégique s’accompagnera de plusieurs réunions publiques dès la validation de l’étude confiée à GPA, sous couvert du Territoire et du service aménagement de la Ville ».

Le protocole partenarial doit permettre d’établir le cahier des charges qui précédera l’appel à candidatures et qui, parallèlement, fera l’objet d’une réunion publique organisée par le service de la démocratie participative de la Ville.

Les Nogentais seront donc largement consultés et invités à participer à plusieurs débats publics. Ils seront associés au projet de requalification qu’ils doivent naturellement s’approprier.

Une boutique sera également ouverte à proximité du marché (angle des rues Saint-Sébastien et Héros Nogentais) : présentation des cinq offres qui seront proposées dans le cadre d’un appel à candidatures, avant le choix du jury ; consultations successives.

Scroll Up