Communication du maire >découvrez l’édito du Nogent mag de janvier/février

Publié le 25 janvier 2021

Le Nogent mag (n°132 – janvier/février 2021) a été distribué dans toutes les boites aux lettres les 21 et 22 janvier derniers. Découvrez l’édito du maire.

BELLE ANNÉE 2021

Chères Nogentaises, Chers Nogentais,

L’année 2020 qui s’est terminée fut marquée par la crise sanitaire mondiale inédite et subite qui affecte depuis le mois de mars dernier nos vies quotidiennes, nos proches, nos familles ainsi que le fonctionnement de notre commune, comme toutes les communes de France.

Nous devons avoir, bien sûr, une pensée émue pour les Nogentaises et les Nogentais qui ont perdu un proche durant cette pandémie, et en particulier pour de nombreuses familles dont celle d’Oummou SY, employée du CCAS municipal et figure emblématique de l’empathie et des solidarités au sein de notre ville.

Je pense également à tous les Nogentais qui se sont mobilisés spontanément, souvent avec de faibles moyens, au service des autres durant cette difficile période qui malheureusement se poursuit et qui ont mis à l’honneur le mot « fraternité » de notre devise nationale.

Durant cette crise, les Municipalités se sont retrouvées en première ligne, aux côtés des personnels soignants et des forces de sécurité, pour gérer la situation du mieux possible malgré le manque de moyens et parfois d’informations précises.

À cet égard, je tiens à saluer l’ensemble du personnel communal qui a su, par son engagement sans faille, faire vivre le service public que nous aimons et en lequel nous croyons. C’est une fierté, pour l’équipe que j’anime, de pouvoir compter sur des agents motivés et d’une telle qualité professionnelle.

L’année 2020 a également mis à l’épreuve très durement notre économie locale. J’ai naturellement une pensée particulière pour les gérants et le personnel des cafés, des hôtels et des restaurants auxquels je tiens à assurer de ma solidarité suite notamment aux dernières annonces du gouvernement. Nous resterons à leur écoute dans le cadre de partenariats efficaces. Le dernier magazine de Nogent leur a été totalement dédié.

À Nogent, nous considérons que tous les acteurs économiques locaux sont essentiels car ils participent au dynamisme et à l’attractivité de notre ville. C’est pourquoi, avec l’équipe qui m’entoure, nous avons soutenu toutes les initiatives qui permettent d’accompagner leur activité et de mieux les faire connaître. Les dispositifs mis en place seront évidemment maintenus tant que cela sera nécessaire.

C’est dans ce but que le partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie a été renouvelé pour toute l’année 2021, à la charge de la Municipalité, pour permettre aux commerçants qui le souhaitent de s’inscrire gratuitement sur la plateforme « Ma Ville Mon Shopping ». Nous organiserons également deux journées de soutien aux restaurateurs les 29 et 30 janvier prochains, sur le modèle des soirées du commerce de décembre qui furent un beau succès.

Je pense également à tous les acteurs culturels et associatifs qui ne peuvent reprendre une activité normale. Or, la culture sous toutes ses formes est, elle aussi, fondamentale et surtout plus que nécessaire dans une période comme celle que nous traversons qui met tant à mal le lien social.

Le vœu que je formule pour 2021 est bien entendu que nous sortions victorieux le plus rapidement possible de ce combat contre la Covid-19. Après les gestes barrières, nous allons enfin avoir à notre disposition les vaccins.

Depuis plusieurs mois, notre collaboration avec les professionnels de santé du territoire nous a permis d’ouvrir un centre de vaccination sur notre ville à proximité de l’hôtel de ville. Après l’ouverture d’un centre de dépistage de la Covid-19 lors du premier confinement puis d’un centre de recours en octobre dernier, la mise en place d’une telle structure dans des délais très contraints est un nouveau succès collectif pour le plus grand bénéfice des Nogentais et de nos voisins.

Espérons que, bientôt, le temps de la lutte contre la propagation du virus sera révolu. Il nous faut donc dès à présent imaginer demain ensemble pour que nous puissions construire un avenir dans lequel chaque habitant puisse vivre, grandir et s’épanouir. Car notre belle ville de Nogent a tous les atouts en main pour se construire un avenir radieux, dans une résilience et une renaissance partagée.

Je souhaite que cette nouvelle année nous permette de concilier, ensemble, notre éco-responsabilité, une politique sociale ambitieuse, surtout pour les plus fragiles, et une nouvelle forme de dynamisme économique.

Cette année sera également placée sous le signe de la protection de notre patrimoine, de nos spécificités et du combat contre une densification urbaine à laquelle le gouvernement nous condamne, de plus en plus irréaliste et en contradiction complète avec la transition écologique.

En effet, les nombreux arbres que nous parvenons à préserver ou à planter ne cachent pas la forêt d’immeubles et les îlots de chaleurs qui nous sont imposés. Et si nous voulons nous opposer à cette logique mortifère pour préserver notre cadre de vie, la sentence tombe : nous sommes carencés et pénalisés financièrement. C’est ce qui nous est arrivé en ce début d’année 2021.

Sommes-nous opposés au logement social ? Bien sûr que non ! D’autant que le logement social Nogentais est reconnu comme étantde grande qualité ! Avons-nous la possibilité d’atteindre les objectifs fixés par la loi SRU* ? Nous le disons depuis 2001 haut et fort : NON ! Nous sommes, une fois de plus, face à une injonction hors-sol et technocratique qui ignore totalement les spécificités locales avec un mépris profond des municipalités qui travaillent à la qualité de vie de leurs citoyens. Où sont les réserves foncières qui nous permettraient de réaliser les objectifs SRU ? Devons-nous construire dans nos parcs, dans nos jardins, sur la Marne dont les berges ont été défigurées dans les années 70 par le passage de l’autoroute A4 construite par l’État ?

Il nous est ainsi reproché de ne pas avoir atteint un objectif en lui-même irréalisable. Nous sommes confrontés une nouvelle fois à une politique d’aménagement technocratique alors que nous construisons des villes respectueuses du bien-être de leurs habitants en essayant de ne pas reproduire les erreurs passées des « cités » et en privilégiant la qualité de notre cadre de vie à l’arithmétique pure.

À l’heure où les modes de travail et de déplacements sont en pleines mutations, où les nouvelles technologies nous permettent de repenser complètement notre quotidien, il serait irresponsable de n’avoir pour seul objectif que le béton voulu par l’État. Cette seule et unique perspective imposée à nos concitoyens est d’autant plus destructrice des cadres de vie que productrice d’inégalités territoriales inacceptables.

Plus que jamais, il est donc temps de redonner à la proximité que sont les communes les outils adaptés pour qu’ensemble, citoyens, élus, acteurs économiques et associatifs, nous puissions pour le bien être de toutes et de tous construire sereinement et durablement demain.

Bien cordialement,

JACQUES J.P. MARTIN
Maire de Nogent
1er vice-président de ParisEstMarneBois

* Loi solidarité et renouvellement urbain (SRU) du 13 décembre 2000 qui impose aux communes de disposer d’un certain nombre de logements sociaux.
Défiler vers le haut