[COVID-19] Les mesures sanitaires dans le Val-de-Marne

Publié le 1 octobre 2020

Suite à l’arrêté préfectoral du 25 septembre 2020, pris afin de lutter contre le virus de la Covid-19, nous détaillons ces mesures sanitaires, prises le 25 septembre jusqu’au 9 octobre, sur 15 jours renouvelables.

Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique

L’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes concerne tous les rassemblements sur la voie publique, dans les parcs, jardins, bois, qu’ils aient un caractère privé (fêtes entre amis) ou de loisir (spectacles de rue, concerts, fêtes foraines, brocantes, vide-greniers, groupes de sportifs).

Cette mesure n’est pas applicable dans les entreprises ou les établissements recevant du public. Ne sont pas concernés par cette interdiction : les marchés alimentaires, des points de distribution des AMAP, les terrasses des établissements recevant du public situées sur l’espace public et les cimetières, pour les cérémonies funéraires. De même, les activités professionnelles sur l’espace public ne sont pas concernées (tournage de films, chantiers de voie publique, guides professionnels avec leurs clients…).

Les manifestations revendicatives sur la voie publique doivent être déclarées, mais ne sont soumises à aucune jauge maximale. Elles peuvent être interdites par le préfet si elles troublent l’ordre public ou si les mesures sanitaires proposées par les organisateurs sont jugées insuffisantes. Aucune dérogation n’est possible en dehors des cas rappelés ci-dessus.

Interdiction des manifestations festives ou familiales

L’interdiction des manifestations festives ou familiales s’applique au sein des établissements recevant du public. Les rassemblements« festifs» peuvent se comprendre notamment comme les événements avec restauration/boissons susceptibles de se transformer en soirée dansante.

Les gérants des salles des fêtes et autres espaces destinés à la location pour des événements privés (hôtels, salles des fêtes, parcs expos…) ont interdiction de louer leurs espaces pour  des événements festifs tels que des mariages, soirées étudiantes, anniversaires, etc.

Concernant les mariages, les cérémonies de mariage civiles et religieuses restent possibles dans les conditions habituelles.

Les fêtes à caractère privé organisées dans les domiciles ne peuvent pas être interdites, mais il est recommandé de veiller au strict respect des mesures barrières.

Les établissements recevant du public tels que les musées, théâtres, cinémas, salles de concert, sont ouverts et peuvent accueillir jusqu’à 1000 clients maximum en même temps, dans le respect des gestes barrières.

Sont également toujours autorisées les activités associatives (réunions, répétitions de théâtre etc.) ainsi que les réunions professionnelles diverses.

Mesures concernant les bars et restaurants

Les bars (établissements qui pratiquent la vente de boissons alcoolisées à titre principal) et les bars à chichas doivent fermer à 22h au plus tard, sans exception, et y compris s’ils disposaient d’une autorisation de nuit préfectorale.

Les restaurants (établissements qui pratiquent la vente de repas à titre principal, l’alcool ne pouvant être servi qu’en accompagnement d’un repas) peuvent rester ouverts pendant les horaires habituels. Tout commerce alimentaire qui ne vend pas d’alcool peut également rester ouvert pendant ses horaires habituels.

Les établissements qui exercent à la fois une activité de bar et de restaurant peuvent exercer l’activité de restauration uniquement, après 22h, c’est-à-dire qu’ils ne pourront plus servir d’alcool après 22h sauf accompagné d’un repas.

En revanche, tous les bars et restaurants restent soumis aux règles du décret du 10 juillet 2020 : pas de consommation debout, pas de groupes de plus de 10 personnes, 1m minimum entre chaque table sauf si une paroi ou cloison sépare les tables.

L’arrêté impose également des mesures complémentaires : interdiction de diffusion de musique amplifiée en extérieur (terrasses) ou audible depuis l’extérieur, pour éviter des rassemblements spontanés sur la voie publique.

Mesures concernant la pratique sportive

La pratique sportive reste possible dans l’espace public (groupes de 10 personnes maximum), dans les terrains de sport en plein air (sans restriction). En revanche, les activités physiques et
sportives, y compris la danse et les activités de gym douce, yoga sont interdites dans les espaces clos (gymnases, clubs de sport et de fitness, salles polyvalentes, patinoires), sauf pour les groupes dans un cadre scolaire ou extrascolaire, pour les groupes de mineurs encadrés, pour les sportifs de haut niveau et professionnels. Concrètement les activités des clubs de sports en direction des mineurs peuvent avoir lieu.

Les piscines couvertes ou découvertes restent ouvertes à tous, dans les conditions habituelles.

Les activités artistiques et culturelles, telles que les cours de peinture, de théâtre ne sont pas concernées par cet arrêté, dès lors qu’elles ne rassemblent pas plus de 10 personnes sur l’espace public, ou pas plus 1000 personnes dans un établissement recevant du public (salle de spectacle, etc.), et qu’elles respectent les gestes barrières.

Interdiction des rassemblements de plus de 1 000 personnes

La jauge de 1 000 personnes s’applique dans tous les établissements recevant du public et les événements en plein air autorisés par le préfet. Elle doit être calculée« à l’instant T » et pas sur la durée d’un événement, et doit pouvoir être vérifiée à tout moment par l’organisateur. Ne sont pas comptabilisés dans la jauge les membres de l’organisation (staff), les équipes techniques et de sécurité, les exposants.

Défiler vers le haut