Gendarmerie nationale : la dématérialisation se poursuit

Publié le 5 septembre 2018

Brigade numérique

La brigade numérique de la gendarmerie nationale, mise en place en février 2018 par le ministère de l’Intérieur, s’inscrit dans le cadre de la police de sécurité du quotidien.

Elle répond aux besoins et aux attentes des usagers, sans traiter les urgences qui restent de la compétence des plateformes traditionnelles (17, 112 ou 114). Accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, cette plateforme permet de contacter les forces de gendarmerie depuis un ordinateur, un téléphone ou une tablette.

Un opérateur de la gendarmerie évalue la demande et propose soit une assistance en ligne, soit un rendez-vous avec un gendarme dans le lieu de son choix. En complément, ces mêmes usagers peuvent accéder à un centre d’aide (type FAQ) qui leur permet de rechercher, en autonomie, des réponses à des questions d’ordre général.

Pour contacter la brigade numérique :

En un semestre, la brigade a traité plus de 30 000 demandes, soit en moyenne 165 par jour.

Signaler une fraude à la carte bancaire

Avec Perceval, la gendarmerie franchit un nouveau cap dans la dématérialisation, avec la possibilité de signaler en ligne une fraude à la carte bancaire.

Accessible sur le site service-public.fr ce télé-service, développé par la gendarmerie nationale en partenariat avec la police nationale, simplifie les démarches des victimes et oriente efficacement l’action judiciaire.

En pratique, la victime est guidée dans une démarche simple, où elle peut renseigner les éléments utiles à partir de ses documents bancaires. A l’issue, la victime reçoit  automatiquement un récépissé qu’elle pourra adresser à sa banque à l’appui d’une  demande de remboursement.

La dématérialisation à venir

  • Dès le mois d’octobre, une plateforme devrait ouvrir pour recueillir les plaintes liées aux violences sexuelles et sexistes.
  • En 2019, Thésée devrait voir le jour : une plateforme qui permettra de porter plainte pour tout fait d’escroquerie en ligne.

interieur.gouv.fr

Défiler vers le haut