Innovation environnementale > SUEZ et SIPPEREC s’associent pour développer une solution de production d’hydrogène vert

Publié le 8 février 2021

SUEZ et SIPEnR, filiale du SIPPEREC, s’associent et innovent ensemble en créant la société « H2 Créteil ». Celle-ci a pour but de construire une centrale de production et de distribution d’hydrogène vert sur l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE) du Syndicat Mixte de Traitement des Déchets Urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) à Créteil (94).

Cette première en France sera mise en service d’ici la fin de l’année 2022. Cette innovation permettra de fournir une solution énergétique décarbonée à tous les acteurs de la mobilité verte sur les territoires de Grand Paris Sud Est Avenir, Paris Est Marne et Bois, Grand-Orly Seine Bièvre, et plus largement de l’Ile-de-France.

Mais qu’est-ce que ce projet exactement ?

Le projet de station hydrogène sur l’UVE de Créteil transformera l’électricité produite à partir de la combustion des déchets ménagers en hydrogène, par un procédé d’électrolyse. Produite localement, cette solution énergétique décarbonée et répondant à toutes les normes en vigueur garantira aux usagers un prix stable, indépendant des fluctuations et aléas des marchés des énergies fossiles.

La station aura, dans un premier temps, une capacité de production et de distribution de 500 kg/jour d’hydrogène, permettant ainsi de couvrir l’équivalent de la consommation de 500 voitures parcourant 100 km par jour. Produit au gré des besoins, l’hydrogène pourra être utilisé par les véhicules publics, tels que les bus, les bennes à déchets ménagers, les véhicules spéciaux pour les collectivités ou encore les véhicules utilitaires, et ce, sur un territoire connu pour des mobilités intensives à proximité d’Orly et de l’A86. Modulaire, la station à terme distribuera jusqu’à 1 tonne par jour d’hydrogène et évitera ainsi l’émission d’au moins 1 300 tonnes de CO2 chaque année.

L’implantation de cette station, soutenue par l’ADEME et la Région Ile-de-France, sur le site du SMITDUVM, accompagne la volonté des territoires de développer des alternatives et de proposer des solutions plus vertes à la mobilité intensive (poids lourds, transports collectifs, véhicules utilitaires et flottes des collectivités).

Le mot de Jacques J.P Martin, Maire et Président du SIPPEREC :

« Ce projet est dans l’ADN du SIPPEREC et de sa SEM SIPEnR : encourager, mutualiser les expertises et être pro-actif dans les innovations en faveur de la transition énergétique et numérique. Cette centrale de production et de diffusion d’hydrogène vert sera bénéfique pour la qualité de l’air et le climat, mais aussi pour l’économie du territoire concerné et sa population »

Défiler vers le haut