Interopérabilité des lignes 15 Sud et Est > s’unir pour son maintien

Publié le 2 janvier 2019

Les élu-e-s du Val-de-Marne concerné-e-s par les futures lignes 15 est et 15 sud du Grand Paris Express commencent à se lasser des revirements de la Société du Grand Paris et haussent le ton.

Inquiets de la remise en question de l’interopérabilité des lignes 15 est et 15 sud du Grand Paris Express à Champigny-sur-Marne, le conseil d’administration de l’association Orbival (aux origines du projet) a adopté une motion pour réclamer fermement la réalisation totale du projet initial avant 2030. Cette motion a été adoptée par le Conseil municipal de Nogent-sur-Marne le 10 décembre 2018 (motion 18/191).

Jacques J.P. Martin, secrétaire général d’Orbival, précise : « Pour un réseau de transports en commun efficace en banlieue, adapté aux besoins des usagers, je considère qu’il est indispensable de construire une boucle ininterrompue. Si l’interopérabilité des lignes 15 à Champigny est abandonnée, il y a aura une rupture de fluidité du trafic, avec un changement de train qui risque d’être dissuasif pour les utilisateurs. Les conséquences seraient aussi négatives pour les accès aux aéroports Roissy Charles de Gaulle et Orly. Nous exigeons le maintien du projet initial, il n’est pas question de négocier ».

Communiqué à l’attention des élu-e-s et responsables institutionnel-le-s

Le collectif citoyen de défense Métro Grand Paris Express de Champigny-sur-Marne vient de publier un communiqué Unissons-nous pour exiger le maintien de l’interopérabilité des lignes 15 sud et est (pdf – 955 Ko).

Défiler vers le haut