L’AMF appelle le Parlement à écarter l’amendement gouvernemental sur les nouvelles modalités de vote aux élections présidentielles

Publié le 18 février 2021

L’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF) appelle le Parlement à écarter l’amendement gouvernemental sur les nouvelles modalités de vote aux élections présidentielles (17 février 2021).

L’AMF découvre avec stupéfaction l’introduction d’un amendement gouvernemental instaurant un nouveau dispositif de vote pour l’élection présidentielle.

Aucune concertation préalable avec les maires n’a été faite par le Gouvernement, alors qu’ils ont la responsabilité de l’organisation des élections.

Aucune étude d’impact, aucun avis du Conseil d’État ni du CNEN (Conseil national d’évaluation des normes), n’ont été pris.

Face à cette précipitation et gestion confuse d’un sujet de la plus haute importance, l’AMF considère que cette initiative est inacceptable et appelle le Parlement à l’écarter.

La situation actuelle qui conduit les maires à être aux côtés de l’État dans un esprit de grande responsabilité, ne saurait justifier des initiatives désordonnées, susceptibles de déstabiliser le fonctionnement de notre démocratie, dans le cadre d’un état d’urgence qui déjà réduit considérablement les libertés publiques et individuelles.

 

Défiler vers le haut