L’AMF condamne fermement l’agression des élus

Publié le 3 septembre 2020

François Baroin et André Laignel ont récemment participé à une réunion interministérielle organisée par le Premier ministre à Matignon. Cette rencontre a porté notamment sur des propositions de l’Association des Maires de France, pour lutter contre les agressions d’élus locaux.

En juillet dernier, l’AMF avait déjà dénoncé la recrudescence des incivilités et l’inquiétante multiplication des agressions d’élus locaux. En effet, de janvier à juillet, 233 maires ont été agressés en France, contre 198 l’an passé à la même époque. Ces chiffres démontrent l’insécurité permanente à laquelle les élus locaux doivent faire face.

L’AMF a notamment demandé au Premier ministre à ce que des solutions soient trouvées pour assurer la sécurité des élus. Les maires attendent également des sanctions plus claires et des poursuites systématiques à l’encontre des auteurs de ces agressions.

Pour lire le CP> l’AMF demande plus de fermeté

Par ailleurs, l’AMF juge particulièrement opportun qu’une réunion soit organisée pour les maires élus ou réélus en 2020 par le préfet et le procureur de chaque département. Cette réunion, destinée à leur présenter leur rôle d’agent de l’État (officier de police judiciaire, officier d’état civil), est une obligation prévue par la loi Engagement et proximité.

 

 

 

 

Défiler vers le haut