Le théâtre pour lutter contre les radicalisations

Publié le 4 avril 2018

djihad theatreDjihad : le théâtre pour lutter contre les radicalisations

Qui aurait pu croire que la date de représentation de Djihad à La Scène Watteau coïnciderait avec un hommage national à un héros qui a perdu la vie en s’opposant au terrorisme ? C’est pourtant la triste réalité de l’actualité de ce 28 mars 2018 !

Le public dont beaucoup de jeunes, était nombreux au théâtre de Nogent-sur-Marne pour cette pièce de théâtre créée et interprétée par de jeunes Belges, qui analysent et présentent avec de l’humour – parfois, et beaucoup d’émotion – souvent, la démarche de trois jeunes hommes qui partent faire le Djihad en Syrie.

Tout est dit sans tabou : le mal être et le sentiment de rejet de la société de cette génération issue de l’immigration ; un drame dans leur vie, l’élément déclencheur qui les a fait se tourner via leurs pères vers le « seul réconfort possible » la mosquée. Puis la rencontre avec un imam radical qui les convint de partir en Syrie sauver leurs frères pour aller au paradis. Seuls dans le désert, au milieu de nulle part, après la rencontre avec Michel – l’arabe chrétien, ils s’interrogent sur l’absurdité de la situation, sur un ennemi invisible qu’ils ont finalement du mal à identifier. Que font-ils là, au nom d’une obéissance aveugle à des sourates du Coran qu’ils n’ont même pas lu ? Ils s’aperçoivent qu’ils ont été manipulés et veulent rentrer chez eux, mais c’est trop tard…

Djihad dénonce un phénomène de société dont les conséquences graves se traduisent par des victimes innocentes d’actes barbares d’un terrorisme aveugle inspiré par des « fous de Dieu » dont l’objectif est de tuer des mécréants et dominer le monde.

Remerciements aux entreprises partenaires

Défiler vers le haut