Pont de Nogent : inquiétude concernant le report de la passerelle

Publié le 11 avril 2018

Les maires du Territoire ParisEstMarneBois sont inquiets du report de la passerelle faute des crédits relevant de l’État.

Les maires du  Territoire ParisEstMarneBois (13 communes, 510 000 habitants) et leur président Jacques J.P. Martin, maire de Nogent-sur-Marne, qui sont associés par l’État au comité de pilotage de la restructuration du Pont de Nogent, regrettent d’avoir appris dans la presse le report des appels d’offres et l’absence des crédits qui devaient financer les protections anti-bruit et la passerelle dédiée aux cyclistes et aux piétons.

Le Territoire réclame donc le déblocage des crédits prévus aux travaux de la passerelle du Pont de Nogent-sur-Marne.

Le Pont de Nogent a longtemps détenu le triste record du plus important bouchon d’Europe, et les maires des communes riveraines accueillaient avec optimisme le démarrage de la restructuration de cette infrastructure au service d’un projet économique protecteur d’emplois pour les communes du Territoire.

À une époque où le développement durable et les circulations douces doivent constituer une priorité de l’action publique, le Territoire ne peut que regretter un report des crédits qui avaient été demandés par anticipation pour permettre le lancement des appels d’offres et ne pas retarder le chantier. La Région Île-de-France et le Département du Val-de-Marne ont quant à eux honoré leurs engagements.

Jacques J.P. Martin demande un rendez-vous d’urgence avec le Préfet de Région et la DRIF pour les sensibiliser et leur rappeler l’urgence des travaux à réaliser.

Il souhaite l’affectation dès le mois de janvier 2019 des sommes nécessaires pour ne pas retarder cette opération dont l’Est Parisien a cruellement besoin.

>Retour en images sur la visite de chantier du Pont de Nogent organisée en mars 2018

>La presse relaie la colère des élus (pdf- 86 Ko)

Défiler vers le haut