Projet de fusion des missions locales : le territoire accompagne la réflexion

Publié le 13 septembre 2019

Lundi 9 septembre 2019, les missions locales des bords de Marne (dont dépend Nogent) et des villes du nord du bois de Vincennes, ont présenté en assemblée générale le projet de fusion des deux missions locales sur lequel elles travaillent depuis un an. Elles ont décidé de poursuivre la réflexion jusqu’en juin 2020, avec une étape de concertation en début d’année prochaine.

ParisEstMarneBois accompagne la réflexion

Le territoire ParisEstMarneBois se construit dans une logique ascendante qui s’efforce de fédérer et d’encourager les initiatives émanant du terrain.

C’est pourquoi dans le dossier des missions locales, comme dans tous les autres, il accompagne la réflexion préalable à une éventuelle fusion proposée par les directeurs de ces structures. « Nous nous réjouissons que des études complémentaires permettent aux élus de se prononcer sur ce projet en totale connaissance de cause« , explique Jacques J.P. Martin, le président du Territoire qui poursuit : « Depuis plus d’un an, cette compétence a été transférée au Territoire, ce qui a apporté une indéniable plus-value, d’autant plus importante qu’il est crucial d’accompagner les jeunes dans leur projet professionnel« .

Il est toutefois exclu que cette fusion entraîne la fermeture du moindre point d’accueil existant (la proximité est essentielle en la matière) ou qu’il y ait la moindre suppression de poste. Le service doit d’abord être individualisé ce qui renforce la nécessité de la proximité pour en faciliter l’accès.

Ainsi, le Territoire a notamment accompagné l’extension des locaux de la mission locale de Maisons-Alfort. Les contributions au budget des missions locales ont été mutualisées entre toutes les villes, et des sessions de formations communes, que chaque mission locale isolément ne pouvait mettre en place, ont été instaurées.

Défiler vers le haut