Rencontre avec la ministre de la Cohésion des territoires

Publié le 21 janvier 2020

Jacques J.P. Martin, maire de Nogent et premier vice-président de l’Association des maires d’Île-de-France (Amif), accompagné de Stéphane Beaudet, maire d’Evry et président de l’Amif, a rencontré jeudi 16 janvier 2020 Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Cet échange était destiné à préparer la partie Métropole du Grand Paris (MGP) qui sera intégrée à la loi modificative de la loi NOTRe et discutée au Parlement après les élections municipales de mars 2020.

Cette loi 3D (décentralisation, différenciation, déconcentration) aura pour but de réviser la loi NOTRe, que ce soit en province ou pour la MGP qui a complexifié la dimension institutionnelle en créant des strates supplémentaires à une organisation  déjà lourde et compliquée.

La position du maire, partagée par son collègue d’Evry, a été de rappeler à la ministre qu’il faudra, dans cette nouvelle loi, privilégier la proximité en matière de gestion des communes pour impliquer beaucoup plus le citoyen dans la gestion de sa propre ville.

Le demande formulée est claire : l’Amif souhaite que les territoires de la MGP soient confirmés en tant qu’EPCI (établissement public de coopération intercommunale) de droit commun, et non en tant que territoire déconcentré de la MGP, ce qui actuellement incarne une recentralisation dont les élus ne veulent pas.

Proximité, autonomie, implication des citoyens mais aussi contractualisation entre collectivités et simplification au plan de la gestion et des compétences, sont les thèmes qui ont été abordés lors de cet entretien qui semble avoir été fructueux au regard de l’intérêt qu’à porté la ministre aux propositions qui lui ont été faites.

Le prochain rendez-vous de la direction de l’Amif et de l’Association des maires de France (Amf) sera avec le ministre Sébastien Lecornu, le préfet de Région et les présidents des deux assemblées.

Défiler vers le haut