Démolition 62 Grande Rue refusée : dialogue entre le Maire et la directrice de la PJJ94

Publié le 23 août 2019

Si le permis de démolir concernant la villa de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) -située au 62 Grande Rue Charles de Gaulle- a été rejeté, la voie reste ouverte à la discussion.

Comme l’a souligné Jacques J.P. Martin dans l’article du Parisien : « On ne peut pas rayer d’un trait un bâtiment pareil, construit au début du XXe siècle. »
Toutefois, le Maire et Anne Meignan, directrice territoriale de la PJJ du Val-de-Marne, devraient dialoguer la semaine prochaine pour évoquer la situation suite au refus de la mairie de ne pas accorder la démolition.

Pour rappel, la direction de la PJJ, propriétaire des locaux a déposé au service urbanisme de Nogent-sur-Marne un permis de démolir concernant l’ancienne villa, fragilisée par des mouvements de terrain. Il y a près de 15 ans, cette maison de ville a été consolidée par des étais.

La Ville a relancé périodiquement les services du ministère de la Justice pour qu’une solution soit proposée. La réponse récente a été la démolition, en vue d’utiliser le terrain pour réaliser un espace de stationnement et de service pour leurs locaux, plus récents, situés en fond de parcelle.

Ces locaux accueillent temporairement, depuis de nombreuses années, des jeunes en difficulté pour un processus de réinsertion sociale.

Le Maire a donné un avis défavorable à cette demande. Il a sollicité le ministère concerné, le Préfet du Val-de-Marne et l’Architecte des Bâtiments de France, pour avis. En effet, il considère qu’un tel bâtiment, après vérification de sa solidité, pourrait être conservé, requalifié, voire agrandi à des fins sociales.

 

 

 

Défiler vers le haut