Communiqué du maire : arbres abattus dont un hêtre pourpre au 38bis avenue de la Source

Publié le 13 décembre 2019

Communiqué de Jaques J.P. Martin, maire de Nogent-sur-Marne, président de ParisEstMarneBois

Arbres abattus dont un hêtre pourpre au 38bis avenue de la Source

Un permis de construire a été attribué, après deux déclarations préalables, par les services de la ville avec avis favorable de l’Architecte des Bâtiments de France qui précisait des recommandations pour cette future maison individuelle, au titre du patrimoine, de l’urbanisme et du paysage.

Ce projet devait « s’insérer harmonieusement dans le site inscrit tant au plan de son importance qu’au plan de la qualité arborée ».

Le permis obtenu le 10 septembre dernier stipulait qu’il faudrait réserver un traitement particulier à trois arbres de hautes tiges à fort développement. Après vérification sur place, j’avais demandé aux services et au nouveau propriétaire de trouver une solution pour conserver un hêtre pourpre qui aurait dû être référencé en tant qu’arbre remarquable, à la demande de l’ancien propriétaire, ce qui n’avait pas été fait. Pour le reste, le principe inscrit au PLU qui stipule : « un arbre abattu deux arbres identiques replantés devait être appliqué ».

Dans le cadre du 38 bis de l’avenue de la Source un suivi tout particulier va être mis en place pour que ces obligations soient strictement respectées même si dans leur mise en œuvre il faudrait adapter voire modifier le permis de construire accordé.

Cela va être d’autant plus nécessaire à la suite de l’initiative prise par le nouveau propriétaire d’abattre les trois arbres importants contrairement à l’engagement qu’il avait pris auprès de moi.

En effet, j’avais organisé un rendez-vous avec l’intéressé pour évoquer les solutions techniques destinées à conserver principalement le hêtre pourpre. Prétextant un déplacement privé il demandait un report d’un rendez-vous. Il s’agissait pour moi de lui conseiller pour conserver cet arbre majestueux de le déplacer en veillant à son devenir avec les moyens techniques habituellement utilisés dans des cas identiques. Le propriétaire s’était engagé verbalement à ne pas abattre l’arbre dans l’immédiat pour nous laisser le temps de mettre, avec lui, en œuvre son déplacement.

N’ayant plus de nouvelles de sa part, c’est avec une grande stupéfaction que j’apprenais avec le premier adjoint au Maire, suite à une information de la police municipale que cet arbre et d’autres avaient été abattus. Nous nous sommes rendus sur place pour constater les dégâts.

J’ai convoqué, après un échange téléphonique le propriétaire de ce terrain qui se rendra à ma demande en mairie le mardi 17 décembre après-midi.

Une pétition et un recours gracieux rédigé le 6 novembre 2019 ont été reçus en mairie le 9 novembre 2019. Ils auront une suite réglementaire contrairement aux déclarations de certains qui affirment que la ville restera muette face à un tel acte.

Après un échange téléphonique avec le responsable de cet abattage précipité, ce dernier a accepté de me rencontrer dans les plus brefs délais. J’exigerai de sa part une réparation à la hauteur du préjudice créé.

Parallèlement, j’ai demandé au service instruction un nouvel examen de ce dossier au plan réglementaire.

À noter que je me suis rendu sur place accompagné par l’adjoint au maire chargé de l’urbanisme et les responsables de la police municipale le 11 décembre 2019 après-midi.

Défiler vers le haut