1. Accueil
  2. /
  3. Cadre de Vie
  4. /
  5. Patrimoine architectural

Patrimoine architectural

Hôtel de Ville

Place Roland Nungesser

Dominant une vaste esplanade fleurie et arborée, la mairie de Nogent est bâtie à la suite de la guerre de 1870, grâce à un maréchal d’Empire, Jean-Baptiste Vaillant. Celui-ci renonce à habiter sa propriété endommagée et en fait don à la commune à la condition qu’elle y édifie une nouvelle mairie. Confié aux architectes Letrosne et Naissant, le chantier est ajourné en raison de difficultés liées à la nature du sol. Un nouvel architecte, Simonnet, achève les travaux en 1879.
Comme beaucoup de mairies de la fin du XIXe s., l’Hôtel de Ville de Nogent est un pastiche des siècles passés, empruntant des formes à l’Antiquité, à la Renaissance et au XVIIe siècle. Le salon d’honneur mérite une visite pour les toiles peintes d’Adrien Karbowsky, élève de Puvis de Chavanne. Datant des années 1891 et 1892, elles s’inspirent des paysages des bords de Marne, illustrés par les bateaux et le viaduc séparant Nogent du Perreux. Les scènes rappellent le cycle des saisons et de la vie. Naissance, mariage, décès… une évocation délicate des étapes marquantes de la vie où l’on se rend à la mairie.

🔎 Voir aussi HÔTEL DE VILLE dans les Incontournables site du tourisme

Cinéma Royal Palace

165, Grande Rue du Général de Gaulle

Bâti en 1920 par l’ingénieur-architecte L. Milon, sous l’impulsion d’Albert Klein, un marchand de meubles passionné de 7e art, le cinéma porte à l’origine le nom de Nogentais-Palace. Sa façade est inscrite à l’Inventaire des Monuments historiques depuis 1990.
Prévu pour abriter une salle de spectacles, l’établissement est aménagé comme un théâtre pouvant accueillir 900 personnes. Il compte alors parmi les lieux phares du music-hall parisien.
Après les entreprises familiales, de grandes firmes s’intéressent à la salle. En 1955, la société Royal-Palace SA rachète le bâtiment. Jusqu’en 1989, cette société connait plusieurs mutations avant de fusionner avec UGC, le cinéma devenant UGC-Artel. Mais la crise de l’industrie du cinéma entraîne sa fermeture le 30 juin 1989.
En 1995, la municipalité rachète le terrain et les murs, et le cinéma rouvre deux ans plus tard. Agrandi et modernisé, le Royal Palace possède aujourd’hui six salles numériques. Accessible aux personnes à mobilité réduite, classé art et essai et jeune public, il propose une programmation variée.

🔎 Voir aussi CINÉMA ROYAL PALACE dans les Incontournables site du tourisme

Hôtel des Coignard

150, Grande Rue Charles de Gaulle

Construite à la fin du XVIIe siècle, cette belle maison de campagne appartient de 1713 à 1794 à la famille Coignard, dynastie d’imprimeurs du roi et de l’Académie française, qui lui donne son nom.
Jean-Baptiste Coignard II imprime notamment la première édition du dictionnaire de l’Académie, son fils Jean-Baptiste III devient secrétaire du roi et conservateur des hypothèques.
Au fil du temps, cette résidence familiale connaît des évolutions architecturales et des fonctions diverses. Lors de l’élargissement de la Grande Rue, les communs sur la cour disparaissent. Une tourelle en surplomb est ajoutée au XIXe siècle. Acquis par la Ville en 1917, le monument accueille tour à tour la bibliothèque municipale tant aimée de François Cavanna, le musée du Vieux Nogent, le commissariat et le tribunal d’instance. Il abrite aujourd’hui une galerie d’expositions, le Carré des Coignard, ainsi que le Conservatoire de musique et d’art dramatique Francis Poulenc. De nombreuses manifestations culturelles y sont organisées, notamment les Journées européennes du Patrimoine.

🔎 Voir aussi HÔTEL DES COIGNARD dans les Incontournables site du tourisme

Église Saint-Saturnin

132, Grande Rue Charles de Gaulle

Eglise st-saturnin grilleBâtie au XIIe siècle à l’emplacement d’une chapelle gallo-romaine, l’église Saint-Saturnin est dédiée à l’évêque de Toulouse, martyr dont le culte a été diffusé en Île-de-France par des pèlerins. Remanié à plusieurs reprises, agrandi au XIXe et au début du XXe s., l’édifice gothique a conservé son beau clocher roman du XIIe, classé aux Monuments historiques en 1862. Les parties basses du chœur sont également romanes. Les plus anciennes voûtes datent du XIIIe siècle.
En 1853, l’architecte du département de la Seine Claude Naissant démolit la galerie porche de la façade occidentale afin de prolonger la nef d’une travée.
En 1914, sous l’impulsion du nouveau curé, Romain-Marie Dadon, l’architecte Edouard Jacquemin procède à de nouveaux travaux d’agrandissement : le porche et la façade ouest sont à nouveau détruits pour créer trois travées et demie. La parcelle ne permettant pas d’édifier une nouvelle façade à l’ouest, l’entrée est aménagée au nord. Cette nouvelle porte est embellie d’un porche de style flamboyant datant du XVe siècle, offert par Madeleine Smith qui avait épousé dans cette église Pierre Champion. De provenance incertaine, ce porche était plaqué dans la cour du 16 rue de Varenne à Paris, propriété de la bienfaitrice. L’ensemble de vitraux, dont l’un représente saint Saturnin, est remarquable.

🔎 Voir aussi ÉGLISE SAINT-SATURNIN dans les Incontournables site du tourisme

Pavillon Baltard

12, avenue Victor Hugo

pavillon BaltardFièrement dressé sur le coteau de Nogent, à l’emplacement du manoir de Beauté du roi Charles V, le Pavillon Baltard est le seul rescapé des douze pavillons des Halles centrales de Paris, détruites à partir de 1971. Classé au titre des Monuments historiques en 1982, il est célèbre tant pour son histoire mouvementée que pour les émissions télévisées enregistrées dans son magnifique écrin. Tout de verre et de fonte, le bâtiment est un témoin précieux de l’architecture métallique promue par Victor Baltard. Il s’agit du pavillon n°8 qui, dès l’origine, s’était vu affecter le commerce en demi-gros et au détail des légumes. Contrairement à la tradition nogentaise, il n’était pas destiné à la vente des œufs et de la volaille.
Après son remontage, quelques modifications architecturales sont apportées sur les baies, les soubassements et peintures de la structure. A l’extérieur, les grilles d’origine entourent toujours l’ancienne halle, devenue un pôle événementiel accueillant concerts, manifestations sportives, shows télévisés, salons, etc. À son actif, des émissions comme Stars 90, La Nouvelle Star, le Téléthon, mais aussi des concerts de l’Orchestre national d’Ile-de-France…

🔎 Voir aussi PAVILLON BALTARD dans les Incontournables site du tourisme

Scroll Up