Projets

Cœur de Nogent   Quartier Nogent-Baltard

Pont de Nogent   Fibre optique


Cœur de Nogent


La première réunion publique de concertation, organisée par le Territoire ParisEstMarneBois et la Ville, s’est tenue le 10 octobre 2019 en présence d’une salle comble.

Concertation et participation citoyenne

État des lieux – chiffres clés – acteurs et objectifs du projet – concertation (pdf- 3 Mo)

 

 

Le cœur de Nogent porte le renouveau d’une centralité historique pour l’est parisien (pdf- 4 Mo)

 

 

Plus d’informations : amenagement@pemb.fr

parisestmarnebois.fr

 

************

Article paru dans Nogent magazine de mars-avril 2019 (pdf- 237 Ko)

 


Quartier Nogent-Baltard

Actualité :

Les lettres

Financement

Financement global de l’opération Nogent Baltard / communication faite au conseil municipal du 10 décembre 2018 (pdf-272 Ko)


Pont de Nogent

Pont de Nogent > calendrier des travaux (janvier 2019)

Pont de Nogent > le projet en bref

Actualités

Pont de Nogent : passerelle et bretelle inaugurées (26 mars 2019)

Avancement des travaux en décembre 2018

Avancement des travaux en septembre 2018

 


Vidéo > Découvrez le futur Pont de Nogent une fois les travaux terminés


Le 28 juin 2016, Stéphane Beaudet, vice-président au Conseil régional d’Île-de-France, a confirmé la participation financière de la Région au réaménagement du pont de Nogent : « C’est une de nos priorités et je confirme que la Région a dégagé les finances nécessaires jusqu’à l’aboutissement du projet ».

Future passerelle du pont de Nogent

Une confirmation bienvenue et attendue par les maires des villes voisines présents (*) qui ont répondu à l’invitation de Gilles Carrez, député-maire du Perreux et de Jacques JP Martin, maire de Nogent et président du territoire. Celui-ci a rappelé en préambule que le pont de Nogent créait depuis de trop nombreuses années une « situation de sinistre permanent tant pour les riverains que pour les automobilistes empruntant cet axe » et qu’il souhaitait, au nom de toutes les villes concernées « être assuré et rassuré sur la position de la Région concernant son financement ». C’est chose faite !

Le vice-président de la Région a toutefois appelé les édiles présents à être « d’une extrême vigilance sur la capacité de l’État » à honorer le Contrat de Plan État-Région 2015-2020.

Aménagement et travaux
L’aménagement du Pont de Nogent, attendu depuis la fin des années 90, prend corps. En mai 2015, nous annoncions que le nouveau contrat de plan État-Région 2015-2020 (CPER) avait inscrit dans le domaine du transport une partie du financement des travaux. En juillet 2015, suite à une réunion tripartite – Ville, Communauté d’agglomération et Direction des routes d’Île-de-France (DIRIF) – un point sur l’avancement du projet a été fait.
À commencer par l’acquisition d’une parcelle dans le parc du Tremblay avec l’acte de vente qui devait être signé cet automne.

Maîtrise d’œuvre
Le marché de maîtrise d’œuvre a été notifié en mars et a été confié au groupement Artelia-AOA-Signes. Celui-ci doit produire un projet détaillé. La signature du premier marché de travaux devrait intervenir fin 2016 / début 2017.

Co-financement
Le coût de l’opération, dont la maîtrise d’ouvrage est assurée par l’État, est estimé à près de 48 millions d’euros TTC. Il devrait être financé par le Département du Val-de-Marne pour 6 400 000 €, la Région Île-de-France pour 20 800 000 € et l’État pour 20 800 000 €.

Phasage des travaux
• Un premier appel d’offres travaux a été lancé en 2016. Il porte sur la majorité des travaux prévus au sud de la Marne qui se dérouleront en 2017 et 2018.
• Les autres travaux, et notamment ceux qui seront réalisés sur la commune de Nogent, devraient se dérouler dans la continuité, de 2018 à 2019.

Passerelle sur la marne
La DiRIF a proposé de modifier le design de la passerelle avec un tracé qui sera strictement parallèle à celui du pont routier. L’extrémité nord du cheminement de la passerelle sera donc située au niveau du trottoir ouest de la RN486, ce qui entraîne la réalisation d’un escalier reliant la rue de Nazaré à la RN486. Ce nouveau design a l’avantage de proposer une architecture plus simple et plus élégante. Les maires de Nogent et du Perreux ont demandé que « le projet prévoit une possibilité pour les cyclistes d’emprunter le niveau bas de la passerelle ».


Fibre optique

Point sur le déploiement en décembre 2018

> 99,80% des logements sont adressables (la fibre est dans la rue). Les quelques pourcentages se situent sur l’île des Loups. Il s’agit d’un problème d’accessibilité du génie civil Orange sur le pilier du pont.

> 82,35% des logements sont raccordables (la fibre est dans l’immeuble ou dans le pavillon).

La liste des pavillons, petits immeubles et collectifs qui sont raccordables à la fibre : à télécharger (pdf-1 Mo). Elle est mise à jour régulièrement. Chacun peut vérifier s’il est en zone de couverture. Il est également possible de tester son éligibilité sur le site www.orange.fr.

Présentation détaillée par quartier de l’avancement du déploiement en octobre 2019 (pdf- 822 Ko)

Attention, être en zone de couverture ne signifie pas être raccordé. Deux situations se présentent pour ensuite être éligible.

  • En logement collectif, il faut pré-équiper l’immeuble d’un réseau de distribution interne, permettant aux résidents de souscrire un abonnement. Et, pour tous les immeubles de plus de quatre logements, le gestionnaire – syndic bailleur – doit signer une convention fibre avec un opérateur d’immeuble, de son choix, qui se chargera du déploiement de la fibre dans les parties communes, après un vote en assemblée générale pour les immeubles gérés par un syndic.
  • En pavillon ou petit immeuble (de un à trois logements), nul besoin de convention. Les points de branchements (PB) sont déployés ou en cours sur le domaine public, au plus près des habitations.

Une fois son logement raccordable, chaque habitant doit consulter commercialement le fournisseur d’accès internet (FAI) de son choix, à condition que celui-ci soit lui-même techniquement raccordé au point de mutualisation (PMR). Et à la condition également que le délai de prévenance (trois mois) demandé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), permettant les échanges d’informations entre opérateurs dans le cadre de la mutualisation des réseaux, soit passé. Ce délai permet à tous les FAI d’avoir le même niveau d’information. La commercialisation peut ensuite commencer.

Documentations disponibles sur le site www.arcep.fr

Enregistrer

 

Scroll Up