Inondations : Episeine entre en scène

Publié le 15 octobre 2018

En Île-de-France, les dernières inondations de 2016 et de 2018 ont rappelé aux Franciliens la vulnérabilité face au risque inondation. Les dégâts occasionnés par une crue majeure comme celle de 1910, seraient pourtant d’une toute autre importance… En effet, près d’1 Francilien sur 2 serait impacté pour de longs mois dans ses modes de transports, sa vie personnelle et professionnelle. À ce jour, les bons gestes à adopter lorsqu’une inondation est annoncée restent peu connus.

Un sondage IPSOS de 2017 révèle que :

  • plus de 81% des Franciliens sous-évaluent la durée des conséquences d’une grande crue et l’estiment à un mois ou moins ;
  • 65% d’entre eux pensent que la première chose à faire en cas d’inondation est de se mettre à l’abri en hauteur, comme pour les crues rapides qui surviennent régulièrement dans le Sud de la France, alors que celles de la Seine et de la Marne sont toujours lentes.

Dispositif Episeine

Pour lutter contre ces idées reçues, diffuser les bons comportements et favoriser l’autonomie et la solidarité des populations en cas de crue, l‘Établissement public territorial de bassin (EPTB) Seine Grands Lacs a créé le dispositif Episeine chargé de sensibiliser les populations.

Une première campagne de communication « serez-vous prêt pour la prochaine inondation ? » vient d’être lancée.

À la fois ludique et instructive, cette campagne de sensibilisation placée sous le signe de l’humour, relaie vers la plateforme collaborative episeine.fr où les habitants peuvent bénéficier :

  • de conseils utiles avant, pendant et après les crues,
  • de modules en e-learning pour apprendre en s’amusant,
  • d’outils simples et pratiques pour devenir relais d’information auprès de leur entourage et de leur voisinage.

Informations : www.episeine.fr

Les crues de la Seine et de la Marne sont caractérisées par une cinétique lente. Pour expliquer ce phénomène simplement, voir la vidéo EPISEINE intitulée : « Qu’est-ce qu’une crue à cinétique lente et quelles sont ses conséquences ? »

Défiler vers le haut