Nogent, ville où il fait bon vivre !

Publié le 2 novembre 2017

Visite du chantier Nogent Baltard avec le préfet et le sous-préfet.

Nogent a obtenu, fin septembre, la deuxième place pour le Val-de-Marne du classement réalisé par le quotidien Le Parisien, intitulé Les villes où il fait bon vivre. C’est une satisfaction et une reconnaissance du travail réalisé depuis 2001 avec l’équipe municipale et les services de la Ville. Cela nous encourage à poursuivre notre mission, même si les conditions sont beaucoup plus difficiles dans le contexte économique et social actuel.

L’aménagement d’une ville comme Nogent, située dans la zone urbaine de la petite couronne aux portes de la capitale, doit respecter plusieurs impératifs. La réponse aux besoins en logements de la population ; la construction d’équipements publics nécessaires à ses besoins aujourd’hui et demain ; la préservation, voire l’amélioration du cadre de vie, en tenant compte des transitions énergétique, écologique et numérique.

Sans oublier le développement économique dans lequel s’inscrit l’opération Nogent Baltard en cours de réalisation. Les activités et commerces qui s’y installeront apporteront d’une part une nouvelle dynamique au quartier, des emplois, mais aussi de nouvelles ressources pour les collectivités (commune et EPT*) dont elles ont bien besoin. Une compensation partielle de la perte de ressources fiscales annoncée par le gouvernement. Le 12 octobre, j’ai visité le chantier avec Jean-Paul David, sous la conduite de responsables d’Eiffage, en compagnie de dirigeants de la RATP concernés par la future gare. Le 23 octobre, à l’occasion de sa visite officielle à Nogent, le préfet du Val-de-Marne, accompagné du sous-préfet de Nogent, ont découvert avec intérêt ce chantier. Nous avons pu constater qu’il avance bien des deux côtés de l’avenue de Joinville. Le parking souterrain devrait être livré à son exploitant dans le courant du premier semestre 2018.

Le dossier du prochain magazine sera consacré à l’urbanisme et particulièrement à l’un de ses aspects : l’habitat. L’objectif est de décrypter au fil des pages la complexité des obligations, lois et normes auxquelles est soumise la politique du logement actuellement, sans oublier les impératifs de qualité qui restent pour nous prioritaires. Depuis peu nous sommes sortis de « la carence », un contrôle direct de l’État contraignant, ce qui n’est pas le cas de toutes les communes du territoire ParisEstMarneBois que je préside, et dont certaines sont lourdement impactées par ce type de décision.

Nous allons enfin réaliser rue Hoche et rue Marceau, avec notre partenaire Valophis Expansiel, une résidence dans laquelle seront proposés, en priorité aux Nogentais, 22 logements en accession sociale à la propriété. C’est une première pour Nogent, elle sera suivie prochainement d’un autre programme boulevard de Strasbourg. L’objectif est de permettre à nos concitoyens, qui répondent aux critères d’accession sociale, de devenir propriétaires, tout en facilitant leur parcours résidentiel.

Mais l’urbanisme, ce n’est pas seulement l’habitat, c’est aussi l’aménagement du territoire communal dans son ensemble : équipements et espaces publics. Depuis une vingtaine d’années la population de Nogent a changé : des familles avec enfants sont arrivées de la capitale et des départements voisins en choisissant une ville réputée pour la qualité de ses établissements scolaires et pour son cadre de vie, les familles monoparentales se sont multipliées, l’espérance de vie a augmenté pour les plus âgés. Il nous faut tenir compte de ces situations, non seulement pour les réalisations à court terme, mais aussi pour prévoir l’avenir notamment en matière d’accueil scolaire.

Les travaux du stadium Christian Maudry ont commencé, avec un peu de retard dû à la difficulté technique que représente l’autoroute A86 en souterrain. Cet aménagement sportif aux normes, donnera une nouvelle dimension aux sports de balles à Nogent, notamment au handball, et nous permettra de démolir le gymnase Gallieni vétuste, point de départ de la reconstruction du marché et du projet de centre-ville. Je sais que de nombreux Nogentais sont en attente de connaître ce projet, qui va au-delà du marché qu’il faut impérativement reconstruire pour sa modernisation et sa mise aux normes. Il concernera aussi la relocalisation des équipements culturels et de nouveaux espaces de vie.

Dans quelques semaines, vous préparerez les fêtes de Noël et de Nouvel an. Je souhaite que cette période soit pour vous et vos proches des moments de détente et de bonheur, fraternels et conviviaux.

Bien cordialement

Jacques J.P. Martin
Maire de Nogent-sur-Marne
Président de ParisEstMarneBois

Défiler vers le haut