Orbival : du concret pour l’Est francilien !

Publié le 21 mars 2019

Motion votée à l’unanimité lors de l’assemblée générale de l’association Orbival, un métro pour la banlieue, et présentée lors de la séance du conseil municipal de Nogent-sur-Marne, le 20 mars 2019.

Orbival : du concret pour l’Est francilien !

Il y a urgence à investir dans les transports collectifs

L’Est francilien est concerné par plusieurs projets de transports collectifs majeurs. Toutefois, les remises en cause s’accumulent et font craindre d’importants retards voire l’abandon de projets structurants.

La ligne 15 Est du Grand Paris Express est fragilisée. L’interopérabilité avec la ligne 15 Sud à Champigny est remise en cause alors que la majorité des investissements nécessaires à cette connexion a d’ores et déjà été engagée. Cette remise en cause éveille des craintes – en Val-de-Marne comme en Seine-Saint-Denis – quant à une remise en cause partielle ou totale de la ligne 15 Est et de son calendrier de mise en service déjà lointain (2030). De plus, le principe d’une « conception réalisation » suscite des interrogations.

Par ailleurs, l’enquête publique du prolongement de la ligne 1 du métro devrait être reportée en 2020, sans engagement des financeurs quant à la réalisation du projet, ni sur son calendrier.

Le phasage du tramway T1 reporte le financement entre Montreuil et Val-de-Fontenay et sa mise en service au-delà de 2023.

Tous ces reports et incertitudes retardent également le réaménagement du pôle de Val-de-Fontenay, qui est actuellement, par sa fréquentation, la deuxième d’Ile-de-France hors Paris, derrière la Défense. La fréquentation de cette gare, les dysfonctionnements qu’elle connait d’ores et déjà, et le développement urbain rendent impératifs une accélération du calendrier par un engagement fort des financeurs.

Enfin, le plan de financement des études de la gare RER de Bry-Villiers-Champigny a été complexe à élaborer et augure de nouvelles mobilisations pour acter le financement des travaux dans les prochaines années.

Ces éléments inquiètent les élus, des usagers des transports, les associations ainsi que les acteurs économiques et leurs salariés. Il est rappelé que le coût de ces projets de transport est mineur par rapport à la richesse qui sera créée par ces projets de transports durant plusieurs décennies.

Fort de ce constat :

L’association ORBIVAL rappelle la demande unanime, confirmée par le vote de 26 assemblées élues, pour la réalisation intégrale de la ligne 15 Est, au plus tard en 2030, permettant l’exploitation de la ligne 15 en rocade interopérable, conformément aux engagements pris devant les populations et les élus.

L’association alerte sur la dérive des calendriers des projets de transports collectifs dans l’Est francilien et s’inquiète des conséquences négatives pour les usagers des transports collectifs, pour l’environnement, pour le développement économique et le rayonnement international de la France.

L’association exige des engagements financiers durables et à long-terme de la part de l’État et de la Région notamment sur les projets en interface avec le pôle du Val-de-Fontenay afin que ceux-ci ne soient pas davantage retardés.

orbival.fr

Défiler vers le haut