Plaisance-mairie

panorama_mairie

Historique   Plan   Photos

Le conseil de quartier   Rencontres de quartier


Actualités

23/02/17 – 1ère pierre du Stadium Christian Maudry

La 1ère pierre du futur Stadium Chrisitan Maudry a été posée ce jeudi 23 février. Des associations sportives s’étaient jointes au Maire de Nogent-sur-Marne, Jacques J.P. Martin et à Gaëtan Engasser, l’architecte en charge de la conception / réalisation du Stadium pour cet évènement qui marque le début des travaux.

Ce complexe de 4 000 m2 sera muni de panneaux solaires photovoltaïques d’une surface de 600 m2 et devrait ouvrir dans le courant du premier semestre 2018.

Voir les photos…


Historique

Une empreinte seigneuriale et militaire
Le territoire qui correspond au quartier Plaisance-Mairie, est marqué par la présence du château de Plaisance et l’histoire militaire.

En effet, le château de Plaisance dont le nom est mentionné dés le XIIIe siècle, occupe, entre bâtiments et jardins, un très vaste emplacement à peu près délimité par les actuelles rues de Plaisance à l’Ouest, de l’Ardillière au Nord, de Coulmiers à l’Est et des Héros Nogentais au Sud. Les terres qui l’entourent, parcelles de petite taille vouées à la culture des céréales et de la vigne appartiennent au seigneur de Plaisance, tout comme le moulin à vent situé en contrebas de l’allée des Épivans.

Le château de Plaisance connaît de nombreux propriétaires, il est reconstruit entre 1735 et 1736 par le financier Joseph Pâris-Duverney qui s’adonne à la culture de plantes en serre et le dote de magnifiques jardins. Ce château est démolit en 1820, son parc est progressivement morcelé, donnant naissance à des propriétés particulières et à des rues nouvelles comme la rue du Lac qui rappelle la présence d’une pièce d’eau ou la rue Louis-Léon Lepoutre.

Longtemps le Nord du quartier Plaisance-Mairie est resté rural, non desservi par des voies de communication et longtemps isolé du reste de Nogent. Il n’est désenclavé qu’à la fin du XVIIIe siècle lorsqu’est percée à travers champs la route de Vincennes à Neuilly, l’actuel boulevard de Strasbourg.
Par la suite, la construction des forts militaires, entre 1831 et 1844 marque le paysage.
Elle se fait au détriment d’une partie des terres agricoles, mais alors que le reste de la commune s’urbanise rapidement, les abords du fort sont précédés d’une zone de servitude militaire et sont rendus inconstructibles jusqu’au milieu des années 1920.

En 1926, lorsque cette interdiction est levée, les terrains libérés permettent la création d’habitations à bon marché (HBM) compris entre le boulevard de Strasbourg, les rues Anquetil, Odile Laurent et Théodore Honoré.

Par ailleurs, le déclassement des terrains militaires, permet un vaste projet d’aménagement. Un rond point est ouvert dans le haut du boulevard de Strasbourg et des voies nouvelles sont percées, la mémoire des deux dernières guerres mondiales s’inscrivant dans les noms de rues.

L’histoire militaire marque aussi le sud du quartier. Effectivement, les bombardements de la Guerre de 1870 détruisent la vaste propriété du maréchal Vaillant. A l’issue du conflit, ce dernier la donne à la Commune afin d’y édifier une nouvelle mairie. Le bâtiment est achevé en 1879. Le site offre l’avantage d’être situé au centre de la commune (le Perreux appartenant encore à Nogent jusqu’en 1887) et de combler un vide relatif entre la vieille ville centrée autour de l’église paroissiale et le nouveau quartier du Perreux.

Dans le même but, une partie des terrains du maréchal Vaillant est vendue pour édifier des immeubles en bordure de la place de la mairie. La Grande Rue et de la rue des Héros Nogentais sont prolongées ; la rue du maréchal Vaillant et le boulevard de la République sont créés.
L’école Gallieni, inaugurée en 1866, est desservie par la création du boulevard des Écoles, l’actuel boulevard Gallieni, qui clôt à l’Ouest les limites du quartier Plaisance – Mairie.
(Archives municipales – 2016)


Plan

Voir le quartier sur le plan de la ville…


Le conseil de quartier

Mis en place depuis fin 2014, le conseil de quartier est une réunion d’information, présidée par le maire-adjoint du quartier et ouverte à tous les habitants qui souhaitent être informés de l’actualité des projets et grands enjeux de développement du quartier. Véritables instances consultatives, le conseil représente un maillon essentiel de la démocratie participative. Il est la traduction d’un rapprochement des habitants avec leurs élus il émet des avis et des propositions qui sont ensuite soumis au conseil municipal.

Le conseil de quartier est libre de déterminer la fréquence de ses réunions. Il doit néanmoins se réunir au minimum 4 fois par an. Pour aider les conseils de quartier à organiser leurs travaux, le conseiller délégué au maire propose des sujets issus des réflexions et actions initiées par le Conseil municipal.

Les procès-verbaux des conseils de quartier sont transmis au maire. Les membres de ces assemblées sont libres de mettre en place des commissions thématiques pour mener des travaux approfondis et peuvent faire appel à des intervenants extérieurs et faire des propositions auprès du Conseil municipal.

Vous pouvez télécharger le règlement intérieur 2015 et la charte des conseils de quartier. (PDF)

Qui contacter ?

Rencontres de quartier

Tout savoir sur les rencontres de quartier…