Concertation sur les rythmes scolaires à la rentrée

Publié le 4 juillet 2017

Mesdames, Messieurs,

Vient de paraître le décret n° 2017-1108 du 28 juin 2017 relatif aux dérogations à l’organisation de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires publiques. Ce décret prévoit la possibilité, par dérogation, d’un retour à la semaine de 4 jours avec un maximum de 6 heures de classe par jour, sans augmentation du temps scolaire sur l’année ou la semaine.

Cette annonce du nouveau gouvernement de la possibilité offerte aux communes de revenir à la semaine de 4 jours nous satisfait, tout comme vous. En effet. vous savez combien la ville n’était pas favorable à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires lors de la parution des décrets Peillon et Hamon. Nous avons été contraints à leur mise en œuvre en septembre 2014 et avons fait le choix, après concertation, du mercredi matin travaillé à raison de deux heures.

Néanmoins, le délai extrêmement court entre la parution du décret et la fin de l’année scolaire actuelle 1,e nous permet pas d’engager de concertation avec l’ensemble des partenaires concernés : parents, enseignants et associations.

Par ailleurs, une telle réforme nécessite de modifier le temps de travail du personnel communal (animateurs, ASEM, gardiens d’écoles, agents d’entretien) ce qui implique non seulement la saisine du Comité Technique de la Ville mais aussi l’information du personnel concerné et le vote d’une délibération en conseil municipal, ce qui paraît très difficile en période estivale.

De plus, le décret prévoit qu’une telle adaptation à l’organisation de la semaine scolaire doit vous être proposée conjointement par la commune et un ou plusieurs conseils d’école. Or, les conseils d’école du troisième trimestre ont déjà eu lieu.

Enfin, je souhaite pouvoir associer l’ensemble des personnes concernées par cette nouvelle réforme : parents, enseignants afin de solliciter l’avis de tous concernant la mise en place des nouveaux horaires, l’organisation de la pause méridienne, le maintien ou non du quart d’heure de décalage entre les horaires de maternelle et d’élémentaire afin de permettre aux parents de fratries d’aller chercher leurs enfants à la sortie de deux écoles différentes…

Cette concertation fera l’objet d’un sondage adressé aux familles et aux équipes enseignantes en début d’année scolaire,  les résultats  seront donnés lors du premier ou du  second conseil d’école de l’année.

Notre demande de dérogation sera ensuite transmise à la DASEN  pour une mise en place en septembre 2018.

Comptant sur votre participation à la réussite de la mise en œuvre de cette nouvelle organisation, je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes sentiments distingués.

Jacques J.P. Martin
Maire de Nogent-sur-Marne
Président de ParisEstMarneBois