Communiqué de Monsieur le Maire >la vaccination est destinée à ralentir la progression du COVID-19

Publié le 24 août 2021

Vivre vaut une Vie !

Protège la Vie et la Liberté de chacun 

Le vaccin est à ce jour, la solution pour enrayer l’épidémie en immunisant les populations y compris les jeunes générations.

Ce vaccin est une vraie prouesse scientifique, médicale et sociale.

Si nous sommes nombreux à découvrir ce type de vaccin avec le COVID-19, cette technologie existe depuis plusieurs décennies. Les scientifiques se heurtaient jusqu’à présent à des obstacles techniques mais les moyens mis en place pour lutter contre le Covid ont permis de faire avancer la recherche rapidement.

Ces vaccins à ARN messager fonctionnent de manière légèrement différente.

Ce n’est pas le virus qui est injecté mais des molécules d’ARN.

Le but : que les cellules de l’individu vacciné produisent elles-mêmes les fragments d’agents infectieux, et déclenchent la réponse immunitaire.

Cependant, il est certain que les biologistes français de l’Institut Pasteur, lauréats du Prix Nobel en 1965, n’auraient pu imaginer que la découverte de l’ARN Messager donnerait naissance à des vaccins administrés à toute la population mondiale. Depuis, de nombreuses recherches et techniques ont été développées offrant des données d’essais cliniques chez l’homme encourageantes dans les champs de l’oncologie et de maladies infectieuses.

Pour le COVID-19, ce vaccin permet de limiter les formes graves relevant de l’hospitalisation ou de la réanimation, diminuant le nombre de décès quel que soit le variant. Cette lueur d’espoir est la seule à pouvoir maintenir une activité de médecine préventive et curative… la seule à autoriser l’espérance…

En France, plus de 6 millions de patients ont été diagnostiqués avec le COVID-19 et plus de 100.000 ont péri…

Cela doit cesser !

Les vagues épidémiques se succèdent et chacun de nous, sans être immunisé peut-être vecteur ou victime du virus.

Si le mot générosité veut encore dire quelque chose dans notre société : « Ma liberté, c’est la liberté de l’autre ».

Tant de vies abîmées…

L’espoir de vivre normalement ne pourra être obtenu que si les Français se font vacciner. Le COVID-19 a atteint, tué, abîmé les vies de celles et ceux qui survivent, affecté les familles et les soignants, semé la peur chez chacun des patients de tous âges qui sont passés en réanimation.

Nombreux se sont retrouvés handicapés, en longue maladie, en difficulté pour restaurer un bon équilibre familial car les familles aussi sont affectées par les séquelles. La peur de mourir, de la souffrance, des séquelles est permanente… il faut que les perplexes ou les « opposants » le sachent ! Les patients qui n’ont pas le COVID-19 sont toujours là, c’est pour eux que la réanimation doit continuer, aller de l’avant et progresser car encore à ce jour, beaucoup de projets médicaux et d’avancées ont été retardés par le COVID-19 dans les pans de la médecine (traitements des cancers, maladies cardiovasculaires, maladies orphelines, …).

La crise sanitaire n’est pas terminée !

L’objectif est d’en réduire rapidement sa propagation et l’importance des effets du virus. Le vaccin n’exclut pas le strict respect des gestes barrières et le port du masque est fortement recommandé même à l’extérieur. Toutes ces raisons conduisent le Maire de Nogent, à conseiller fortement la vaccination.

Restant à votre écoute,

 

Jacques J.P. MARTIN

Maire de Nogent-sur-Marne

1er Vice-Président du Territoire Paris Est Marne&Bois

Nota : Déclarations inspirées du Dr Nadia AISSAOUI, secrétaire du Collège des enseignants de médecine intensive et réanimation, professeure des universités et praticienne hospitalière à l’hôpital européen Georges POMPIDOU à Paris (Journal, Le Monde).

Défiler vers le haut