Confrérie du petit vin blanc > visiter ses vignes

Publié le 2 septembre 2020

Ah ! Le petit vin blanc, qu’on boit sous les tonnelles, du côté de Nogent… résonne dans toutes les têtes… et pourtant, plus aucune distribution de « petit vin blanc » ne se fait dans la ville. Comment une production viticole de plus de 325 hectares a pu se tarir au point de disparaître ? Enquête auprès d’une association d’amateurs de bons vins, La confrérie du petit vin blanc, présidée par Philippe Jouvin, qui répond à nos questions.

Comment est née votre association ?

Daniel Lefrancq, secrétaire général, et Philippe Jouvin, président de l’association

Elle est née en 1997, sur un pari lancé par plusieurs amis, dont l’un était œnologue. Totalement débutants, seule notre passion du vin était commune. Depuis nous avons progressé, appris sur le terrain… Grâce à l’appui de la Maison des artistes Bernard Anthonioz, avec laquelle nous avons passé une convention d’occupation d’une partie des espaces verts, nous pouvons aujourd’hui produire plus de 200 bouteilles par an, sur une surface de près de 2000m². Nous sommes les heureux propriétaires de 450 pieds.

Il faut savoir qu’à l’origine, Nogent produisait au plan artisanal de grandes quantités de vin. Au 18e siècle, notre ville pouvait se vanter d’avoir 325 hectares de vignes. Notre vin était connu de toute la région. Puis, avec la montée de l’urbanisation, et le phylloxéra (pucerons ravageurs de vignes) « apporté par les anglais »… nos vignes ont été ravagées.

Pourquoi ne pas avoir mis à la disposition des Nogentais, ces bouteilles de Chardonnay, pressées sur leurs « terres » à Nogent ?

Car nous ne sommes pas en mesure d’en produire suffisamment. Nous les produisons essentiellement pour nos adhérents, nous ne les commercialisons pas. Nous ne disposons pas de stock pour les besoins du grand public. Pour répondre à ces demandes, il faudrait nous étendre, disposer d’un plus grand terrain, mais également de plus de ressources humaines et financières. Seuls nos adhérents et une subvention de la ville financent notre développement.

Peut-on accéder librement au parc de la MABA ou faut-il attendre les visites programmées ?

Pour le moment, nous proposons uniquement des visites de nos vignes à des groupes accompagnés, sur inscription. Les prochaines auront lieu dans le cadre des journées du patrimoine, samedi 19 et dimanche 20 septembre. Il faudra bien évidemment porter un masque tout au long de la visite. Comme cette période coïncidera peut être avec nos vendanges, les visiteurs pourront découvrir le pressage…et déguster le premier jus !

PROCHAINS RENDEZ-VOUS :

  • Village des associations : dimanche 6 septembre 2020 au Pavillon Baltard (stand 46)
  • visites des vignes lors des Journées du patrimoine, samedi 19 et dimanche 20 septembre.
  • pour les prochaines visites (octobre et novembre) vous pouvez vous inscrire par téléphone  >
Philippe Jouvin au 06 07 12 92 80 ou Daniel Lefrancq au 06 36 79 17 96 – laconfreriedupetitvinblancdenogent.com
Défiler vers le haut