Madeleine Smith Champion, la bienfaitrice

Du 15/09/2017 au 26/11/2017

La Maison nationale des Artistes, qui accueille des artistes dans leur grand âge, consacre son exposition de rentrée à l’une de ses deux donatrices, la peintre Madeleine Smith-Champion (1864-1940).

 

Dès 1887, Madeleine Smith-Champion commence à peindre. Elle intègre l’atelier de Jean-Jacques Henner, l’un des rares artistes à enseigner à des femmes qui, à l’occasion, lui servent de modèles. Elle participe, en 1889, au Salon de la Société des Artistes Français et reçoit la médaille de bronze en 1891 pour sa Jeanne d’Arc. Par la suite, Madeleine Smith-Champion expose régulièrement dans ce salon. Lors de l’Exposition Universelle de 1900, elle présente plusieurs œuvres. Décorée de la Légion d’honneur en 1920 pour l’hôpital militaire qu’elle anime avec sa sœur dans sa maison de Nogent pendant la Première guerre mondiale, elle reprend son activité de peintre mise à l’arrêt pendant le conflit et se consacre aux portraits et aux nus de femmes qui seront, chaque année, exposés au Salon jusqu’en 1939. Elle peint, par ailleurs, sans relâche des études du parc de sa propriété, qui ne seront jamais montrées.

L’exposition présente différentes œuvres emblématiques de l’artiste, que conserve la FNAGP en mémoire du legs de sa propriété qu’elle concède à l’État, à sa mort en 1944.

Madeleine Smith, son époux Pierre Champion (1880-1942) et sa sœur Jeanne Smith, photographe (1857-1943), lèguent en effet, en 1913 à la Bibliothèque nationale, l’importante collection de l’oncle des deux sœurs, Auguste Lesouëf. Puis, à leurs décès respectifs, l’État reçoit en donation l’ensemble de leurs propriétés, dont le parc et leurs deux demeures mitoyennes à Nogent, pour y accueillir les artistes démunis. Conformément à leur testament, dès 1945, la Maison nationale des Artistes est ainsi créée et le peintre Maurice Guy Loë en devient le premier directeur.

Entrée libre tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 18h

Lieu : MNA

Défiler vers le haut