Journées du patrimoine : un week-end de curiosité

17-18 septembre 2016

Les visiteurs sont venus nombreux au Carré des Coignard, en ces Journées du patrimoine, pour découvrir l’exposition Nogent à livre ouvert. Près de 230 personnes au total, de Nogent ou d’ailleurs, curieuses du XVIIIe siècle littéraire nogentais, des premières foires au livre de poche ou des portraits des lecteurs d’aujourd’hui.

Intrigués par la bibliothèque sonore, le film et les dessins aux citations mystérieuses de Jeanne Susplugas, ils ont échangé avec un plaisir manifeste leurs livres contre des trouvailles dénichées dans les bibliothèques « classiques » ou la boîte à lire.

Beaucoup se sont prêtés au jeu « d’écrire l’histoire » avec Romain, tandis que les enfants s’initiaient à la calligraphie avec Margaux, deux animations proposées avec le concours du Pôle Jeunesse.

En salle Bach, les comédiens de la Compagnie Eretzian ont fait revivre les intrigues de la cour de Louis XV auxquelles se mêlait volontiers le financier nogentais Joseph Pâris-Duverney depuis son château de Plaisance. Ils ont aussi incarné avec humour Voltaire, D’Alembert et Condorcet autour de la salonnière Julie de Lespinasse, rencontrant un vif succès auprès du public.

D’autres lieux culturels nogentais ont également joué le jeu en proposant des animations gratuites tout au long du weekend : au musée de Nogent, le quiz sur le cinéma et la visite commentée de l’exposition en cours, La fabrique du cinéma, ont particulièrement séduit le public, tandis qu’à la Maison d’art Bernard Anthonioz et à la Maison nationale des artistes les amateurs d’art ont pu assister à des visites commentées du parc et des expositions, ainsi qu’à une performance de l’artiste Dominique Hurth.

Défiler vers le haut