Patrimoine vert > bientôt le parc paysager Plaisance

Publié le 18 février 2020

Un nouveau parc paysager et boisé, dans le quartier de l’ancien château de Plaisance, bientôt propriété de la ville pour une ouverture au public ! Une bonne nouvelle annoncée par le maire, et votée sur le principe à l’unanimité, en séance du conseil municipal du 28 janvier dernier. Cet espace vert, situé entre les rues de Plaisance et de Coulmiers, s’ajoutera aux parcs et jardins ouverts à tous en ville.

Futur parc paysager Plaisance

La Ville devrait acquérir la parcelle paysagère, du 24 rue de Plaisance, appartenant aux religieuses du Carmel ; là-même où se dressait le château de Plaisance. 1,3 hectares d’espaces verts seront ouverts au public. Cet ensemble paysager est classé Espace vert intérieur protégé (EVIP) au Plan local d’urbanisme patrimonial. Quant au monastère, une partie sera transformée en logements adaptés pour personnes porteuses de handicaps.
La parcelle se situe entre les rues de Plaisance et de Coulmiers. Une servitude d’accès devra être créée pour permettre l’accès aux PMR et aux véhicules d’entretien du parc ; le dénivelé actuel de trois mètres rendant difficile l’accès côté rue de Coulmiers. Une étude sur l’état sanitaire des arbres va être réalisée dans les plus brefs délais, en vue de l’ouverture au public.

Ce nouveau parc apportera au quartier Plaisance-Mairie un espace vert très arboré propice aux jeux, aux promenades et à la quiétude. Il enrichit ainsi le patrimoine vert public nogentais. Rappelons que notre ville, outre la promenade de l’Île de Beauté (10 227 m2) et l’Île des Loups (19 000 m2), dispose de nombreux parcs et jardins ouverts à tous.

SQUARES, PARCS ET JARDINS

Le square Dagobert (5 850 m²), avec ses étendues de gazons et aires de jeux pour enfants, est situé derrière l’Hôtel des Coignard. Il est comme un trait d’union vers la rue Jacques Kablé et l’entrée au jardin pédagogique Legendre-Chéron (1 800 m²), accessible par un passage sous un immeuble. Ce jardin pédagogique, qui jouxte le groupe scolaire Léonard de Vinci, est ouvert aux scolaires et aux clubs de loisirs-découverte en semaine et au public les week-ends. À quelques enjambées de là, le fabuleux parc privé de la Fondation des artistes (91 584 m²) s’étire entre la rue Charles VII et l’avenue Smith-Champion. La préservation de cet espace et la quiétude du parc pour les résidents de la maison des artistes ne permettent pas son ouverture permanente au public, des négociations sont en cours entre la Ville et la Fondation. Cependant, il est accessible lors d’événements comme les projections de cinéma en plein-air, les visites thématiques ou encore des rendez-vous sportifs (course Nogent-Baltard). Enfin, le parc municipal Watteau (15 000 m²), avec son aménagement en terrasses qui suit le relief du coteau de Nogent, permet de découvrir un large panorama vers le sud du Val-de-Marne. De belles étendues de gazon, une aire de jeux et des agrès de fitness s’offrent au public. Il est également le théâtre de nombreux événements comme la chasse aux œufs de Pâques.

Jardin Legendre-Chéron

 

Parc de la Fondation des artistes

 

Parc Watteau

 

Square Dagobert

Le talus sous Plaisance (10 741 m²) après un complément de reboisement devrait être requalifié, dans les 2 ans, en coulée verte. Le square Leclerc (1 245 m²) en cours de rénovation avec de nouveaux jeux pour enfants (lire page 13), le square du Petit Vin Blanc (1 105 m²) et le square d’Estienne d’Orves qui offre ses 7 388 m² aux familles ou à des événements comme les Médiévales.

Un total, sans le parc privé de la Fondation des artistes (91 584 m² en centre-ville), de 72 356 m² de parcs paysagers pour une ville de 288 000 m². Au plan de la biodiversité, notre ville bénéficie de 163 940 m² d’espaces verts.

Restent, en dehors des cœurs d’îlots, de très nombreuses propriétés privées dans tous les quartiers aux espaces arborés protégés.

En complément de ces espaces paysagers, les Nogentaises et Nogentais de toutes générations ont à portée de pas la possibilité de profiter du bois de Vincennes situé dans le 12e arrondissement de Paris et du parc du Tremblay à Champigny-sur-Marne.

Défiler vers le haut